canon 5DsCanon a recommencé la course aux pixels … pour vaincre ses concurrents ou pour chatouiller les appareils moyens formats ? mais qu’en est-il vraiment ?

Alors ça y est.   On est reparti pour un tour.  Depuis que Sony en a éventer la possibilité, les marketeurs de chez Canon étaient en ébullition 🙂
De la débauche de pixel pour vendre un appareil.  Qui peut le plus peut le moins ?  Vraiment ?

Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’histoire Canon vient de sortir un Full Frame (capteur plein format) de 50 Millions de pixels. Pour remplacer la gamme du 5D où on en était au 5D Mark III.  Il faisait 22 millions de pixels sur la même surface.  Donc Canon a mis deux fois plus de pixels sur une même surface.  Or plus les photocytes (les éléments constituants du “pixels” qui récupèrent la lumière) sont petits plus on a des soucis avec les rayons lumineux : diffraction sur les bords, perte de netteté,  … sans compter le bruit numérique (une partie de l’énergie émise parasite les cables voisins ).  Un autre point important est  le suivant : quel objectif de la gamme Canon actuelle est capable de traiter la lumière pour un tel capteur ?  Devra-t-on se tourner vers des gammes ultra-pro genre Zeiss à 3500€ (pour une focales fixe comme l’Otus) pour profiter pleinement du capteur ?  La dynamique du capteur est inchangée également.  Et là je ne comprend pas Canon car si il veut concurrence les moyens formats il y encore beaucoup de travail à ce niveau.

Indice utile également : AUCUN de mes clients ne me demande des images de la taille maximale que mon capteur de 22 M de pixels est capable de rendre.  Même celui qui fait des doubles pages avec certaines de mes images dans son magazine !  A moins d’imprimer des murs entiers à regarder de près, je n’y vois pas l’intérêt.

Canon vous fait une grande pub genre on veut concurrencer les appareils moyens formats.  Certains de ces appareils ont 50M de pixels ou plus MAIS sur une surface double !!!  Et toute une gamme d’objectifs étudiés pour ces lumières.  A des tarifs mirobolants mais qui au moins vous donne une qualité d’image incomparable (et d’autres avantages comme l’obturateur central), la dynamique du capteur, …

Mon avis est le suivant: ne vous ruez pas sur cet appareil en croyant que parce que vous avez plus de pixels, vous aurez de plus belles images.  Attendons de voir des tests de résultats non commerciaux mais bien d’hommes de terrains, et les premiers correctifs.  Et surtout ne croyez pas qu’on va enterrer les moyens formats de si tôt 🙂